ACTUALITÉS

Le docteur Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018, menacé de mort
Le mardi 10 novembre 2020

Denis Mukwege, gynécologue, activiste et défenseur des droits Humains, connu pour être « l’homme qui répare les femmes » est encore aujourd’hui menacé de mort.

Face à l’ignoble constat de l’utilisation du viol comme arme de guerre dans sa région, le docteur Mukwege fonde en 1999 l’hôpital de Panzi, dans les quartiers pauvres de sa ville natale de Bukavu. L’hôpital est rapidement devenu le centre de référence pour les femmes qui ont subi des violences sexuelles. Pour lui cependant un simple traitement des lésions n’est pas suffisant, il faut condamner les bourreaux, « on ne peut opérer contre la violence, il faut l’abolir » soutenait-il dans un discours face aux Nations Unies. Grâce à ces idéaux, le docteur Mukwege est devenu un activiste des droits Humains et de l’égalité des genres. Ses efforts pour mettre un terme aux violences sexuelles comme arme de guerre lui ont d’ailleurs valu le prix Sahkarov en 2014 et le Prix Nobel de la paix en 2018. Le discours du docteur Denis Mukwege à l’occasion de son Prix Nobel ainsi que ses interpellations ne vous laisseront pas indifférent :  https://www.youtube.com/watch?reload=9&v=whsRdYLvMw4 .

Le docteur se bat aussi pour dénoncer d’autres crimes et attaques dans sa région et aujourd’hui encore lui et sa famille se retrouvent en danger de mort pour avoir dénoncé un massacre perpétré dans le village du Kipupu, dans la province du Sud-Kivu à l’est de la RDC les 16 et 17 juillets derniers, qui a provoqué la mort et la disparition de 200 personnes.

Depuis plus de 10 ans, notre commune de Woluwe-Saint-Pierre entretient des liens chaleureux avec le Nord Kivu. Sous les précédentes législatures nous avons mis en œuvre un programme de réhabilitation des services d’état civil-population dans les trois grandes villes de la province, Goma, Butembo et Béni. Ce programme a la volonté d’assurer une existence administrative aux citoyens. Ainsi, notre commune collabore à la création d’une protection pour les populations vulnérables et donc en particulier les femmes.

Agir est un choix*. Au vu de ce contexte de danger pour le docteur Mukwege et sa famille,en vue de faire la guerre contre l’indifférence qui ronge nos sociétés* et au vu du lien entre notre commune et la province du Nord Kivu, notre conseiller communal et député, Jonathan de Patoul, a proposé au collège que la commune et sa population marquent formellement leur soutien en s’associant à la demande internationale de protection du docteur Mukwege. Accueillie favorablement, une action de soutien sera prochainement organisée avec la collaboration d’Amnesty International. Participez-y.

* Extraits du discours de Denis Mukwege lors de sa remise du Prix Nobel en 2018

Dans la même rubrique
J’ai 21 ans en 2021
J’ai 21 ans en 2021
Woluwe-Saint-Pierre s’engage à faire de son administration communale un lieu sécurisant pour ses employé.e.s victimes de violences conjugales
Région bruxelloise Woluwe-Saint-Pierre s’engage à faire de son administration communale un lieu sécurisant pour ses employé.e.s victimes de violences conjugales
« Il faut sécuriser la Promenade verte pour une cohabitation harmonieuse des usagers »
région bruxelloise "Il faut sécuriser la Promenade verte pour une cohabitation harmonieuse des usagers"
Très beau bilan de Carine Kolchory malgré une année difficile
Très beau bilan de Carine Kolchory malgré une année difficile
“Mon vœu pour 2021 est de voir revivre Bruxelles !”
Région bruxelloise “Mon vœu pour 2021 est de voir revivre Bruxelles !”
Prendre Soin
Prendre Soin